Optimiser l’ergonomie de votre poste de travail informatique

Revoyez l’ergonomie de votre poste de travail informatique et maximisez votre productivité avec notre guide complet.

Entre 8 et 9 par jour : c’est le nombre d’heures durant lesquelles les salariés les plus sédentaires sont assis derrière leur bureau. Une plage horaire étendue, durant laquelle le corps peut souffrir s’il est mal positionné. Avez-vous déjà fini votre journée de travail la nuque meurtrie et les yeux secs ? Alors, il est probable que votre poste de travail ne soit pas adapté à votre activité. Le problème, c’est que la répétition de ces mauvaises habitudes peut occasionner des douleurs chroniques, voire des gênes permanentes sur le long terme. Pour prévenir ses douleurs, une seule solution : améliorer l’ergonomie de votre poste de travail. Dans cet article, Proxival vous dévoile ses conseils concrets pour préserver votre santé et améliorer vos conditions de travail. 

L’importance de l’ergonomie du poste de travail informatique

Si vous faites partie de ces personnes qui passent beaucoup de temps à travailler sur ordinateur, vous le savez : entre l’exposition continue aux écrans, le stress et les gestes répétitifs, les douleurs ne tardent pas à se manifester. On parle dans ce cas de troubles musculo-squelettiques (TMS). Selon le Ministère du Travail, le terme TMS “regroupe un ensemble de maladies localisées au niveau ou autour des articulations (poignets, coudes épaules, rachis ou encore genoux)”. Tendinites, lombalgies, syndrome du canal carpien… Reconnues comme des maladies professionnelles, ces gênes peuvent rapidement peser sur la santé, le moral et la productivité du travailleur. L’impact pour les entreprises est conséquent : on estime que 30 % des arrêts de travail sont causés par un TMS. 

 

D’où l’intérêt de se pencher sur la question de l’ergonomie du poste de travail informatique. L’ergonomie se définit comme une discipline qui vise à adapter le travail à l’homme. Ainsi, en mettant en place quelques gestes simples, vous pouvez améliorer votre confort au quotidien. 

 

À savoir : c’est l’employeur qui endosse la responsabilité de l’ergonomie au travail. Celui-ci a l’obligation légale de mettre en œuvre une organisation et des moyens adaptés afin de prévenir tous les risques et d’assurer la sécurité au travail de l’ensemble des collaborateurs. 

Aménager un poste de travail ergonomique : la posture avant tout

L’ergonomie de votre poste de travail passe avant tout par la position que vous allez adopter au bureau. Celle-ci doit être neutre, c’est-à-dire exercer le moins de tension possible sur vos articulations, vos muscles et vos tendons. Vérifiez que : 

 

  • Le bas du dos est appuyé sur le dossier de la chaise et vos pieds sont posés à plat sur le sol. Vous pouvez utiliser un repose-pied si besoin ; 
  • Votre dossier de siège doit suivre la courbure de votre dos ; 
  • Vos coudes et genoux forment un angle de 90° ; 
  • Vos épaules sont relâchées ; 
  • Le haut de votre écran d’ordinateur est aligné avec vos yeux, afin de ne pas devoir vous pencher en avant. 

 

Si vous avez la chance de posséder un bureau ajustable en hauteur, pensez à passer en position debout de temps à autre. Rien de tel pour augmenter sa mobilité et stimuler votre productivité ! 

Le choix du matériel informatique

Lorsqu’on passe de longues heures à son bureau et que même une bonne posture ne suffit plus à limiter les risques, il est temps d’investir dans du matériel informatique adapté. Mettez toutes les chances de votre côté avec des accessoires ergonomiques. 

Parmi eux, on retrouve : 

  • La souris et le clavier ergonomiques : ces alternatives aux claviers et souris traditionnels ont l’avantage de s’ajuster à la position naturelle de votre bras. Ce type d’accessoires offre souvent une prise en main physiologique, ce qui permet de soulager le poignet et l’avant-bras. 
  • Le support pour ordinateur : l’utilisation prolongée du PC portable mène souvent à des tensions au niveau des cervicales. La bonne idée ? Positionner l’écran au niveau du regard de l’utilisateur grâce à un support réglable.  
  • L’écran supplémentaire : si votre poste implique de travailler sur deux logiciels à la fois ou que vous manipulez des tableaux de chiffres, munissez-vous d’un deuxième écran. Notez que l’écran le plus utilisé doit se trouver en face de vous. 

Placez les objets ou les périphériques dont vous vous servez de façon occasionnelle (votre imprimante par exemple) hors de votre portée. Cela vous obligera à vous lever au cours de la journée.  

Ergonomie et télétravail : comment se créer un poste de travail sur mesure ?

L’arrivée soudaine du télétravail dans la vie des employés a bouleversé bon nombre de leurs repères. Travailler de chez soi peut s’apparenter à un vrai casse-tête : rares sont ceux qui possèdent un endroit dédié au travail à domicile. Certains improvisent d’ailleurs un bureau depuis leur canapé. Un environnement de travail clairement inadapté, qui peut avoir des répercussions morales et physiques. Voici quelques recommandations pour télétravailler en toute sécurité

L’espace de travail : qu’il est tentant de répondre à ses e-mails depuis son lit ! Mauvaise idée : il s’agit du meilleur moyen de se faire mal au dos. Délimitez un espace de travail et installez-y un vrai bureau. Essayez de vous isoler le plus possible du bruit. En effet, entre les enfants, les voisins et les klaxons, il peut être difficile de rester concentré. N’hésitez pas à vous acheter un casque antibruit ou à utiliser des boules Quies. 

Le matériel informatique : qui dit télétravail, dit bien souvent ordinateur portable. Une souris et un clavier externes peuvent non seulement améliorer votre confort, mais peuvent également jouer sur votre efficacité. 

Les pauses : aussi étonnant que cela puisse paraître, faire des pauses régulières au cours de la journée permet d’optimiser son efficacité. En plus de limiter la fatigue visuelle due à l’écran, elles sont l’occasion de recharger vos batteries et de repartir de plus belle. Profitez-en pour vous lever, vous étirer et laisser vos pensées vagabonder. Le bon rythme ? Une heure de travail environ suivie de 20 minutes de pause. (source : https://www.santemagazine.fr/actualites/le-rythme-ideal-au-travail-52-min-de-concentration-17-min-de-pause-193644). 

La luminosité : nos yeux sont sollicités toute la journée par les écrans d’ordinateurs et de smartphone. Pour éviter de les fatiguer encore plus, l’éclairage a un rôle à jouer. Pour un confort optimal, on privilégie la lumière naturelle. Positionnez-vous à côté d’une fenêtre, afin de limiter les reflets sur votre écran. Enfin, choisissez une lampe de bureau à la lumière neutre ou chaude.

Maintenant que vous savez comment améliorer votre plan de travail, il n’y a plus qu’à appliquer les conseils. Si vos maux persistent, n’hésitez pas à faire intervenir des spécialistes qui vous conseilleront sur les outils et le matériel à mettre en place pour que votre bureau soit un lieu confortable : c’est primordial pour travailler efficacement !

Partagez cet article

Abonnez vous à notre newsletter pour bénéficier de toutes les actualités et articles de Proxival

Les autres articles

Retour haut de page