Les différentes méthodes de sauvegarde

méthode de sauvegarde

Méthodes de sauvegarde informatique : quelle est la plus adaptée à vos données ?

Dirigeant d’entreprise ou DSI, vous le savez : vos données sont de véritables mines d’informations. À l’ère du Big Data, celles-ci représentent une ressource précieuse, dont les organisations ne peuvent désormais plus se passer. Malheureusement, aucune d’entre elles n’est à l’abri d’une perte des données soudaine. Un scénario catastrophe, redouté par tous les chefs d’entreprise tant les conséquences peuvent être désastreuses (pertes financières, mauvaise image de marque…). De la micro-entreprise à la SAS, voir disparaître tout le travail accompli jusqu’à lors n’est pas envisageable. Pour se prémunir de ce type de catastrophe, il vous faut à tout prix sauvegarder vos données. Vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre ? Faisons le point sur les différentes méthodes de sauvegarde informatique qui garantissent un stockage fiable.

Mettre en place une stratégie de sauvegarde informatique

Erreur humaine, catastrophe naturelle, cyberattaque… Vos données restent vulnérables. En cas de problème, tout doit pouvoir être restauré rapidement. Et plus votre business se développe, plus il est nécessaire d’établir une stratégie solide, afin de garantir leur sécurité. Voici les principales étapes à travailler pour organiser la sauvegarde et le stockage de ses informations

1) Identifier les données les plus sensibles

Informations client, données financières, emails… Toutes vos données n’ont pas la même valeur. C’est pourquoi il est essentiel de qualifier ses data, c’est-à-dire faire le tri entre les informations indispensables à la survie de votre structure et celles dont la perte n’aurait qu’un impact modéré. Vous saurez ainsi quel volume de données sauvegarder en priorité et donc vers quelle solution de stockage vous tourner. 

2) Définir la fréquence des sauvegardes

Vous ne savez pas vraiment à quelle fréquence sauvegarder vos données ? Plus votre business génère d’informations, plus la sauvegarde doit se faire régulièrement, surtout si vous travaillez sur des documents importants au quotidien. Pour les entreprises, il est conseillé d’opter pour une sauvegarde complète de façon hebdomadaire et de compléter celle-ci avec une autre méthode dans la semaine. Vous pouvez également planifier vos procédures de sauvegarde selon vos pics d’activité (clôture de la période comptable, activité saisonnière ou soldes par exemple). 

3) Choisir une méthode de sauvegarde 

  • La sauvegarde totale (full backup) : comme son nom l’indique, on parle d’une sauvegarde complète de votre système. L’avantage, c’est que vous conservez une traçabilité de vos données et bénéficiez d’une restauration facile en cas de crash. Son point faible réside dans sa lourdeur : le processus de sauvegarde doit se faire lorsque l’entreprise n’est pas en activité, au risque de ralentir le système d’information. De plus, même les fichiers non modifiés sont dupliqués en permanence, ce qui occasionne de nombreux doublons qui peuvent polluer les données. Une forte capacité de stockage est indispensable.
  • La sauvegarde incrémentale ou incrémentielle : la sauvegarde incrémentale permet d’enregistrer uniquement les derniers fichiers créés ou modifiés depuis la dernière sauvegarde complète. Imaginons une entreprise qui décide d’effectuer une sauvegarde totale tous les lundis et des sauvegardes incrémentales les autres jours : alors, la sauvegarde du mardi sera basée sur la sauvegarde du lundi, celle du mercredi sur celle du mardi, celle du jeudi sur celle du mercredi… et ainsi de suite. Une technique moins fastidieuse et donc plus rapide.
  • La sauvegarde différentielle : une fois vos données copiées, cette sauvegarde s’apparente à une version de référence. Reprenons notre exemple : après une sauvegarde totale le lundi, les sauvegardes différentielles copieront uniquement les informations qui ont changé depuis le début de la semaine. Si vous souhaitez récupérer l’ensemble des data de la semaine, il faudra restaurer simplement le lundi et le samedi qui contiennent l’ensemble des données. Le principal inconvénient ? Si la première sauvegarde est détériorée, alors le reste des backups sera également faussé. 

Méthodes de sauvegarde informatique : quelles solutions ?

Le challenge ? Sauvegarder les data dans un endroit à la fois sûr et accessible par votre équipe, le tout sans dépasser votre budget. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des outils particulièrement sophistiqués qui permettent de répondre à ces critères. À vous de voir lequel correspond à votre entreprise.

Le disque dur externe et la clé USB : compacts et transportables, ces objets semblent constituer une solution pratique à première vue. Ils ne sont cependant pas recommandés pour un usage professionnel. Le risque ? Le perdre et qu’il tombe entre les mains de n’importe qui. De plus, le stockage reste manuel : il faut donc penser à le faire de manière régulière. Pas évident lorsqu’on a déjà un emploi du temps surchargé !

Le cloud computing : avec le cloud, pas besoin d’achat de matériel ni d’espace à prévoir. Il s’agit d’un service payant, via lequel vos données sont stockées sur des serveurs externes. Idéal pour le télétravail, vous accédez à vos données de n’importe où et avec n’importe quel appareil grâce à une connexion internet. Le plus ? Le cloud s’adapte à vos besoins en fonction de l’évolution de votre entreprise. Un dispositif intéressant et flexible, à condition d’avoir une confiance absolue envers son fournisseur. 

Le serveur NAS (Network Attached Storage) : utilisé par de nombreuses sociétés, le serveur NAS s’apparente à une sorte de cloud privé. Il prend la forme d’un appareil de stockage connecté à votre réseau local, accessible là aussi via Internet. Facile à installer, vous pouvez facilement augmenter sa capacité de stockage tout en restant maître de ses données.

Nos conseils pour sauvegarder vos données en toute sécurité

  • Pensez à faire des copies : n’hésitez pas à effectuer plusieurs sauvegardes sur des supports différents. Pour plus de sécurité, veillez à utiliser au moins un support qui se trouve à l’extérieur de votre entreprise.
  • Testez régulièrement votre solution de stockage et de restauration : faites des essais pour ne pas vous retrouver au pied du mur le jour où vous faites face à une perte de données. 
  • Détaillez votre stratégie : la marche à suivre concernant la sauvegarde et la récupération des données doit absolument figurer dans votre Plan de Continuité Informatique. Vous voilà parés à toutes les éventualités ! 
  • Faire appel à un expert : il est souvent plus prudent de passer par un professionnel. Avec PROXIVAL, choisir votre méthode de sauvegarde informatique n’est plus un problème : nos équipes vous garantissent des solutions adaptées à vos besoins. 

N’hésitez pas à nous contacter en cliquant ici

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Abonnez vous à notre newsletter pour bénéficier de toutes les actualités et articles de Proxival

Les autres articles

Retour haut de page

PROXIVAL à vos côtés

Malgré le contexte actuel lié au COVID-19, Nous restons mobilisés à vos côtés pour vous assurer la meilleure qualité de service en répondant au mieux et dans les meilleurs délais à vos attentes.

Notre Centre de Support reste 100% opérationnel.

Nous vous incitons à vous connecter sur votre portail utilisateur https://portail.proxival.com  ou depuis la rubrique ‘ACCÈS CLIENT’ de notre site internet pour toute demande d’assistance.

Protégeons-nous, protégeons les autres,

Respectons les gestes barrières.