Comment utiliser le cloud en toute sécurité ?

comment utiliser le cloud en toute sécurité ?

Toutes les entreprises ont fait ce constat en mars 2020  : les collaborateurs ont besoin d’accéder à leurs fichiers numériques facilement. Mises devant le fait accompli dès le début de la pandémie mondiale, les organisations n’ont pas eu d’autre choix que de travailler dans l’urgence. La solution idéale existe pourtant déjà : le cloud computing. Un outil de stockage à distance, idéal pour une utilisation aussi bien professionnelle que personnelle. Cette solution est utilisée quotidiennement à travers le monde, mais semble représenter une véritable source d’inquiétude pour les dirigeants d’entreprise et les DSI en France. Force est de constater que leur crainte est fondée : d’après une récente étude réalisée par Netskope (une entreprise  spécialisée dans la sécurité du cloud), près des ⅔ des logiciels malveillants sont désormais distribués via le cloud. Alors, comment concilier utilisation du cloud et sécurité des données ? Quelles sont les clés à connaître pour un environnement cloud 100 % sécurisé ?

Qu’est-ce que le cloud computing ?

Définition et fonctionnement 

Le concept de cloud vous semble encore un peu flou ? Commençons cet article en revenant ensemble sur sa signification. Le cloud (ou “cloud computing”) se définit comme une ressource informatique accessible à la demande par les utilisateurs. Imaginez le cloud comme un serveur externe qui stocke vos bases de données et logiciels à distance. Vos data et applications sont à votre disposition via Internet 24h/24 sur des ordinateurs localisés à distance. Vous pouvez alors accéder, de manière sécurisée, à l’ensemble de vos fichiers numériques au moment où vous le souhaitez et ce, via tout type de support (ordinateur, smartphone, tablette…). Cet outil s’inscrit totalement dans une logique d’externalisation de votre système d’information et de digital workplace, dans la mesure où celui-ci repose sur des infrastructures distantes et connectées entre elles. 

Le cloud peut être déployé de 3 manières différentes :

  • Le cloud privé : le réseau est limité à un nombre donné d’utilisateurs. L’environnement cloud est hébergé par un fournisseur de services ou au sein des locaux de l’entreprise cliente ; 
  • Le cloud public : le stockage est à la disposition du grand public ; 
  • Le cloud hybride : il s’agit du modèle le plus populaire dans le milieu professionnel. Celui-ci associe les cloud publics et privés. Il peut également inclure des systèmes hérités, c’est-à-dire des solutions de stockage obsolètes, mais qui continuent d’être utilisées. 

Quels avantages pour une entreprise ?

Le cloud computing comporte de nombreux atouts pour une entreprise, parmi lesquels :

  • L’accès facilité à ses données : travailler depuis n’importe où dans le monde ? Une réalité grâce au cloud ! Vos collaborateurs peuvent accéder à leurs dossiers et transférer des documents à tout moment puisque ces derniers peuvent être ouverts et modifiés en temps réel ; 
  • La réduction des coûts : fini les coûts de maintenance et énergétiques liés aux serveurs internes ;
  • L’efficacité : le cloud est une technologie rapide à installer, même dans le cas d’un usage professionnel ; 
  • L’agilité : le cloud computing constitue une solution sur-mesure, ajustable en fonction du développement de votre société ou des moments de forte activité pendant l’année (soldes, Noël…) ; 
  • La tranquillité d’esprit : perdre toutes vos données à la suite d’un incendie dans les locaux de votre entreprise ? Un scénario catastrophe qui peut être évité si les informations sont copiées sur plusieurs serveurs. Le cloud apporte une vraie sécurité quant à vos data. En effet, la sauvegarde se fait en temps réel et sans intervention spécifique de votre part. 

Sécurité des données : quels sont les risques liés à l'utilisation du cloud ?

Nous venons de le voir, le cloud dispose d’atouts non-négligeables pour une entreprise. À tel point que ce mode de stockage est devenu de plus en plus populaire au fil du temps jusqu’à être quelque chose de courant. La preuve : selon le rapport Cloud Radar 2021 publié par Infosys en 2021, les entreprises françaises ont pour objectif d’avoir plus de la moitié de leurs systèmes informatiques dans le cloud d’ici deux ans. Cette opportunité présente néanmoins des risques liés à la sécurité des données dont il faut être conscient. On distingue :

  • La perte des données : suppression accidentelle, catastrophe naturelle, attaque informatique… Personne n’est à l’abri d’une perte définitive de données, même avec le cloud. 
  • Le vol des données et la confidentialité : vos data sensibles (données de santé, bancaires…) constituent une vraie mine d’or pour les cybercriminels. Ils n’hésitent pas à infiltrer vos dossiers cloud pour s’en emparer.  
  • Les menaces internes : parfois, le risque vient directement de l’intérieur de l’entreprise. Salarié, stagiaire, intérimaire… Qu’il s’agisse d’une erreur ou d’un acte malveillant, prenez garde au “Shadow IT” (utiliser une technologie sans l’accord du responsable de la sécurité de l’entreprise). 

Comment garantir la sécurité de vos données dans le cloud ?

Le cloud computing semble effrayer encore bon nombre de chefs d’entreprise. Alors, pour que celui-ci s’apparente à un vrai levier de performance et non pas à une menace pour votre société, voici quelques précautions à prendre :

  • Avoir conscience de sa part de responsabilité en tant que client : certes, le cloud computing fonctionne à l’aide d’infrastructures extérieures. Mais cela ne veut pas dire que l’entreprise doit se décharger de toute responsabilité. Il est de votre devoir d’appliquer correctement les consignes de sécurité, afin de ne pas compromettre le bon fonctionnement des équipements. 

  • Opter pour une solution fiable : prenez le temps d’étudier les différentes offres présentes sur le marché et de sélectionner la ou les plus fiables d’entre elles. Pour satisfaire ses clients, PROXIVAL a par exemple lancé son propre hébergement : un cloud souverain et privé hébergé en France à Besançon. PROXICLOUD s’ajuste aux besoins des PME et garantit une sécurité à toute épreuve. Les données (et notamment les plus sensibles) représentent une ressource précieuse pour votre entreprise : vous devez avoir une confiance absolue en votre fournisseur de stockage cloud. Ne vous jetez pas sur le premier site venu. 

  • Sensibiliser les employés : toujours selon l’étude Netskope, l’utilisateur moyen dans une organisation télécharge 20 fichiers par mois sur des applications personnelles à partir de son poste professionnel. Une aubaine pour les criminels du web ! Communiquez donc régulièrement auprès de vos collaborateurs  La sécurité de vos données est ici en jeu. 
  • Penser aux mises à jour : gardez en tête que ce n’est pas parce qu’une application est hébergée par un fournisseur de cloud computing qu’elle n’est pas exposée aux menaces habituelles. Des mises à jour sont disponibles régulièrement : il est alors primordial de les télécharger rapidement. Ainsi, vous ne laissez pas le temps aux hackers d’exploiter ces failles. 
  • Mettre l’accent sur la gestion des accès : considérez le cloud comme un espace « Zero Trust ». Autrement dit, les collaborateurs doivent prouver leur identité d’une manière ou d’une autre pour accéder aux informations de l’entreprise. Pour cela, la mise en place de l’authentification multi-facteurs est indispensable. Segmentez clairement les accès entre administrateurs et simples collaborateurs.

Vous savez maintenant comment protéger au mieux vos données stockées sur le cloud. Envie d’être accompagné par un prestataire informatique de proximité ? Faites appel à Proxival pour tous vos projets informatiques. 

Partagez cet article

Abonnez vous à notre newsletter pour bénéficier de toutes les actualités et articles de Proxival

Les autres articles

Retour haut de page